vendeeLes 4 et 5 juillet, un groupe d’éleveurs laitiers des Défis Ruraux est parti en voyage d’études en Vendée. L’occasion de découvrir les techniques mises en place par d’autres éleveurs pour favoriser l’autonomie alimentaire du troupeau.Même si le contexte pédoclimatique diffère légèrement (contexte vendéen plus « séchant »), les solutions – à réadapter à notre région normande – étaient particulièrement inspirantes !

L’accent a été mis sur les prairies : leur gestion optimale permet de tirer pleinement partie de la période de pâturage et de constituer des stocks de fourrages de qualité pour l’hiver. Les associations céréales-protéagineux et mélanges variétaux dans les cultures se sont également révélés intéressants pour aug-menter l’autonomie alimentaire du troupeau : la diversité des espèces ou variétés permet de bénéficier d’interactions positives et de limiter les pertes en cas d’aléas climatiques puisque chacune présente ses particularités de résistance aux maladies, à la sécheresse, etc. Enfin, nos hôtes vendéens ont également insisté sur l’intérêt de favoriser la biodiversité au service de l’agriculture : privilégier des parcelles de petites surfaces (6 - 8 hectares), séparées par des haies pour accueillir une faune utile aux cultures, et organiser les rotations de manière à faire cohabiter des cultures qui pourront s’apporter mutuellement (fournir des coccinelles à sa voisine menacée par des pucerons, par exemple…).


Lisez un compte-rendu plus technique de notre voyage sur notre Panse Bête.

Contact : Céline Déprés