en-tête newsletter

Le p'tit Défi n°18 - juillet 2016
Voir la version en ligne

Le mot de la Présidente
Au cours de ces derniers mois, les administrateurs et salariés des Défis Ruraux ont participé à un chantier colossal lancé par la nouvelle Région Normandie : une remise à plat de la politique agricole régionale. L'association était conviée, à l’instar des autres acteurs régionaux du secteur agricole, à un certain nombre d'ateliers thématiques. Soucieuse des enjeux importants de cette étape primordiale de concertation, l’association, a pu apporter sa vision de l’agriculture de demain, défendre une certaine approche de la performance technique et économique des exploitations, de l’ancrage territorial de la production, de la mutation de la profession agricole… Avec un cumul de 15 réunions et 165 heures d’investissement, cet engagement, pour une structure comme la nôtre, n’a pas été sans conséquence organisationnelle… Mais gageons que ce qui aura été défendu, débattu, réévalué au cours de ces ateliers, apportera une réelle plus-value à la future politique agricole de la Région Normandie. Dans l’esprit du pluralisme et de la concertation…

Sylvie Claes, présidente

Pour mieux se connaître

AG 2016Nos nouveaux administrateurs

Suite aux élections lors de notre Assemblée générale du 31 mai et au Conseil d'Administration du 6 juin, nous avons le plaisir de vous présenter la constitution du conseil d'administration et du bureau de l'association :

Membres du bureau

  • Présidente : Sylvie Claes, Agricultrice / Saint-Aubin-Routot
  • Vice-président : Antoine Delahais, Agriculteur, membre du RAD / Bréauté
  • Secrétaire : Philippe Dilard, Agriculteur / Cressy
  • Trésorier : Philippe Follet, Conseiller de gestion / Benesville
  • Jean-René Claisse, Enseignant / Yvetot
    Brigitte Pesquet, Horticultrice / Les-Trois-Pierres

Administrateurs

  • Philippe Cabin, Retraité de l'énergie / Saint-Valery-en-Caux ! Nouvel administrateur !
  • François-Xavier Craquelin, Agriculteur / Villequier
  • Anne Cruz, Comptable retraitée, présidente de Saveurs et savoirs / Romilly-sur-Andelle
  • Dominique Duclos, Boulanger, membre des Compagnons du pain normand / Yvetot
  • Delphine Dumortier, Agricultrice / Saint-Vaast-du-Val
  • Richard Fouqué, Agriculteur / Bennetot ! Nouvel administrateur !
  • Christophe Lançon, Enseignant / Saint-Etienne-du-Rouvray
  • Brigitte Lech, Consultante / La Gaillarde
  • Christel Ledun, Consultante / Héberville
  • Rémy Lemonnier, Journaliste retraité / Beaumont-le-Hareng
  • Victoria Selwyn, Traductrice / Doudeville
  • Jean-Paul Thorez, Directeur retraité d'une structure environnementale régionale / Rouen

La saison des stagiaires !

Nos stagiairesNous accueillons actuellement 5 stagiaires de l'ISTOM (école supérieure d'agro-développement international) de Cergy-Pontoise.
L'objectif de ce stage est de nous accompagner dans un projet de valorisation du lait issu des élevages herbagers suivis dans nos groupes herbes.

Ce stage comporte 2 parties :

  • Lucie, Mathilde et Clothilde réalisent une étude auprès d'une vingtaine d'éleveurs afin de connaître l'intérêt des producteurs pour cette filière, leurs pratiques agricoles, les volumes de lait disponible. Ce travail nous aidera notamment à définir un cahier des charges.
  • Barbara et Marine étudient les possibilités de collecte, transport et transformation du lait. Les informations collectées orienteront nos choix pour la transformation et commercialisation du projet.

Nous avons également accueilli pendant 2 mois Fatou, étudiante en BTS 1 APV au lycée agricole de Chambray. Elle a suivi la campagne du maïs et en particulier différentes stratégies de désherbage incluant des interventions mécaniques. Grâce à un suivi précis de la flore adventice et à un relevé météo (avec un printemps particulièrement humide), son travail permettra de tirer des conclusions intéressantes sur le potentiel du désherbage mécanique du maïs, afin d'accompagner au mieux les éleveurs intéressés par ces techniques.
Présentation des résultats après les ensilages, en novembre, pour préparer au mieux la campagne suivante !

L'actu des Défis

CIRCUITS COURTS

>>> Des circuits courts, oui !... mais bien pensés, c'est mieux !

Circuits courtsLa demande en produits locaux issus directement de nos fermes est en perpétuelle croissance. Les producteurs sont régulièrement sollicités pour participer à tel marché, tel événement ponctuel, fournir une AMAP, ajouter un dépôt dans un magasin…
Il n'est pas toujours facile d'accepter… comme de refuser ! Il est pourtant indispensable de se poser les bonnes questions : rentabilité des déplacements, impact écologique, gestion du temps… La problématique de la logistique commence donc à s'imposer comme un vrai enjeu de développement pour nos circuits courts locaux.
Les Défis Ruraux suivent de près les échanges et la création d'outils sur cette thématique. Ainsi, nous avons participé à la restitution d'un travail logistique mené dans le Nord-Pas-de-Calais (notamment par le Cerema*) sur les enjeux logistiques des circuits courts alimentaires : contraintes, opportunités, situation actuelle des circuits courts. 79 entretiens d'agriculteurs ont eu lieu sur le territoire du Nord-Pas de Calais. Parmi les informations recueillies, nous pouvons noter que les producteurs sont rarement en mesure de donner une valeur, un coût à leur logistique, c'est le dernier poste sur lequel ils se posent pour l'optimiser alors qu'une meilleure maîtrise des coûts de logistique et de transport peut être un enjeu économique et environnemental.
Début juin, nous nous sommes également formés à l'utilisation d'un outil de réflexion sur les trajets de vente des producteurs. Cet outil permet de réfléchir à la construction concrète de ses circuits de distribution.
Si cette thématique vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter. Rappelons aussi que les Défis Ruraux restent l'interlocuteur privilégié des agriculteurs souhaitant développer un projet en collectif ou à titre individuel !

* Centre d’étude et d'Expertise sur les Risques, l'Environnement, la Mobilité et l'Aménagement

Contact : Stéphanie Heuzé

.

S'INSTALLER EN AGRICULTURE

>>> Agricultrices et fières de l'être !

Femme en agricultureMardi 14 juin, se déroulait un Café installation sur le thème : « Ces femmes agricultrices ». Le temps pour certaines de se retrouver autour d’un repas convivial et d’échanger sur leur passé, leurs anecdotes et d’avoir la confirmation qu’il n’est pas toujours chose aisée d’être reconnue comme agricultrice encore aujourd’hui.
Le récit de ces femmes peut prêter à rire mais il est lourd de sens...
Sophie raconte que régulièrement, les livreurs demandent : « il est où le patron ? ». A cette question Sophie répond  « C’est moi ! »
Sur la ferme de la mare des Rufaux, les visiteurs parlent souvent de « la ferme d’Edouard… » alors que Linda est omniprésente et contribue à part égale au travail de l’exploitation.
Geneviève, quant à elle, nous a raconté son histoire. Lire la suite

Contact : Lison Demunck

PRODUIRE AUTREMENT

>>> Une ferme laitière sereine

Ferme ouverte chez Benoît DécultotLe 16 juin dernier, Benoît Décultot a ouvert les portes de sa ferme à une quinzaine d'éleveur-se-s curieux-ses de découvrir les performances économiques d'un système d'élevage tourné vers la rentabilité. En consacrant l'intégralité de ses surfaces agricoles à l'alimentation de son troupeau (dont 80 % en prairie) et après plusieurs essais de ration hivernale (betteraves, féverole, luzerne…), le coût alimentaire annuel avoisine aujourd'hui les 65 €/1 000 litres !
Chez Benoît, inutile de chercher des records de production !… Les vaches produisent en moyenne entre 15 et 16 litres de lait par jour, ce qui ne l'empêche pas de présenter un EBE supérieur de 40 % à des exploitations de taille similaire mais en système conventionnel.
De quoi aborder la crise laitière avec un peu plus de sérénité…

Contact : Bertrand Farrié

>>> Planter des haies et créer du lien

RuchesGrâce au soutien de Greenpeace (Cf. P'tit Défi n°16), le groupe de cinq agriculteurs du Pays de Caux prépare les premières plantations qui auront lieu à l’automne. La campagne Greenpeace, au-delà du financement, a permis de créer du lien avec des personnes sensibles au projet. Que ce soit via l’apéro débat organisé avec les contributeurs ou par les visites et échanges avec des associations de protection de l’environnement et de la biodiversité, le projet fédère et permet un enrichissement mutuel.
Parmi les rencontres enrichissantes, le cadeau fait par l’association Apis natura aux agriculteurs du groupe : des ruches de biodiversité destinées à maintenir des abeilles sauvages en pays de Caux et, si les abeilles se plaisent, récolter un peu de miel.
Ces ruches ont été installées avec l’association à proximité des futures haies. Des espèces mellifères seront plantées pour leur offrir un habitat favorable. L’occasion de parler des abeilles et de l’impact des pratiques agricoles sur leurs populations.
Deux agriculteurs du groupe ont, par ailleurs, participé aux formations de Peggy Godreuil (Apis Natura) sur l’apiculture naturelle. Il ne reste plus qu’à mettre en pratique !
Pour poursuivre sur un esprit collectif, les agriculteurs projettent d’organiser des chantiers participatifs à l’automne et des partenariats sont à l’étude pour permettre de reproduire cette initiative sur d’autres territoires.

Contact : Coralie Henke

>>> Maladies des céréales : mieux connaître pour mieux combattre, avec peu d'intrants !

Formation maladies du bléL'année 2016 ne sera pas marquée du signe de la banalité météorologique ! Après un automne froid et sec, un hiver doux, et un printemps quelque peu arrosé, cette année bien particulière ne facilite pas la gestion des maladies : jaunisse virale, rouille jaune, septoriose, fusariose nivalée ou rosée, piétin, mais aussi réactions physiologiques marquées ou impact de la fertilisation… difficile de s'y retrouver !
C'est dans ce contexte atypique que le technicien indépendant Dominique Faucon est intervenu auprès d'une douzaine d'agriculteurs adhérents des Défis Ruraux, lors de 3 rencontres à des stades clés du blé (2 nœuds, dernière feuille étalée, fin floraison).
Savoir bien reconnaître les différents symptômes, évaluer une pression et un risque, choisir et adapter sa stratégie de gestion des maladies en fonction de ses objectifs et de ses contraintes, tel était le programme de ce module de formation. L'objectif étant d'avoir un vrai recul technique, afin d'être vraiment décideur de la conduite de ses cultures, plutôt que d'appliquer des stratégies de traitement systématiques coûteuses, d'autant plus qu'elles ne sont pas toujours pertinentes. Nous avons en effet pu mettre en évidence le décalage entre certains traitements prescrits et les symptômes observés… Résultat : un coût inutile, pour la trésorerie de l'exploitation, comme pour la santé de l'agriculteur et de son environnement ! Lire la suite

Contact : Thomas Roland

.

AGRICULTURE & TERRITOIRES

>>> Un label pour le bois bocager ?
bois bocagerComment faire en sorte que les nombreuses plus-values du bois bocagers soient connues et reconnues par les acheteurs publics ? C'est la question à laquelle tente de répondre la démarche coordonnée par l'AFAC-Agroforesteries* avec beaucoup d'autres structures impliquées dans la filière bois bocager en France.
Ce label « Bois bocager géré durablement » doit permettre d’identifier très clairement le bois bocager durable dans les appels d’offres pour l’approvisionnement en bois énergie, sa provenance et son exploitation durable. Les exploitations pouvant bénéficier de ce label devront préalablement réaliser un plan de gestion des haies.
Les Défis-Ruraux souhaitent s'associer à cette démarche qui apporterait des garanties de bonnes pratiques à la filière bois-bocager, telle qu'elle a toujours été défendue au sein de l'association.

* Association Française Arbres Champêtres et Agroforesteries

Contact : Denis Hernandez

On vous aura prévenu !En bref !

>>> Deux demandes d'aides régionales autour du bois sont à déposer durant l'été :
- Concernant la plantation de haies à vocation non productives. Date limite de réponse le 26 Août.
- Concernant l'agroforesterie. Date limite le 26 juillet.

>>> Le nouvel observatoire technico-économique du RAD vient de sortir.
Les résultats pour l’exercice 2014 confirment les tendances enregistrées depuis une dizaine d’années : les fermes suivies par le RAD (à tendance herbagère) créent plus de richesse, dégagent plus de résultat que les fermes « conventionnelles », tout en ayant un Produit d’Activité inférieur (hors aides). Ces écarts, qui se sont encore creusés par rapport aux années précédentes, s’expliquent par une réduction de charges permise par l’optimisation du pâturage dans les fermes herbagères. Lire le détail ici

journauxLa presse en parle

Zoom sur la dernière AG des Défis Ruraux :

AgendaL'agenda des Défis

 

ON Y ETAIT

26/02, 15/04, 26/05,29/06 Chantier régional « Aider à l'installation des jeunes agriculteurs »

10/02, 01/04, 03/06, 29/06 Chantier régional « Aider à la compétitivité et à la performance des exploitations sur l'ensemble des productions et des filières »

29/02, 08/04, 06/07 Chantier régional « Accompagner les évolutions de pratiques »

27/05 Chantier régional « Nourrir les jeunes des établissements scolaires avec des produits de qualité issus de l'agriculture normande »

23/03, 18/05, 01/07 Chantier régional « Favoriser des revenus complémentaires, soutenir de nouveaux systèmes en agriculture »

31 mai Assemblée générale des Défis Ruraux

2 juin Atelier du Ran Coper « Allier commande eco-responsable et le nouveau code des marchés publiques » au Havre

3 juin AG du groupe Sâane et Scie du GFDAR à Saint-Vaast-Dieppedalle : intervention des Défis Ruraux sur le financement participatif

14 juin Café Installation Ces femmes qui choisissent de devenir agricultrice, à Bouquetot, proposé par les Défis Ruraux

16 juin Ferme ouverte Autonomie alimentaire et pâturage à Saint-Jouin-Bruneval, proposé par les Défis Ruraux

17 juin Apéro installation de l'AVDPL à Saint-Sauveur-d'Emalleville

22 juin Formation Maladies du blé et protection bas intrants proposé par les Défis Ruraux

23 juin Porte ouverte « Valorisation de la biomasse (bois et miscanthus) » à Conteville.
Journée organisée par la Chambre d'Agriculture avec l'intervention des Défis Ruraux et de Novabiom.

23 juin Rencontre technique « Méteils et dérobées, un atout pour mon exploitation » à Criquetot-l'Esneval. Rencontre organisée par le BAC Saint-Martin-du-Bec avec l'intervention des Défis Ruraux.

28 juin Formation Choisir ses couverts d'interculture à Allouville-Bellefosse, proposé par les Défis Ruraux

Fermes ouvertes artistiques dans le cadre du festival « Vous avez dit culture(s) » :

ON Y SERA

Fermes ouvertes artistiques dans le cadre du festival « Vous avez dit culture(s) » :

3 et 15 novembre Suite de la Formation Anticiper la transmission de sa ferme avec l'intervention de la MSA et de l'AFOC 53.

Copyright photos : R. Lemonnier, Défis Ruraux.
.

Cliquez ici pour vous désabonner de la newsletter


L'actu des Défis Ruraux