en-tête newsletter

Le p'tit Défi n°16 - novembre 2015
Voir la version en ligne

Le mot de la présidente

La conférence mondiale sur le climat ouvrira ses portes le 30 novembre à Paris, l'occasion de redéfinir des objectifs nouveaux pour agir en faveur du climat. Quand on sait que 20 % des émissions de gaz à effet de serre sont d'origines agricoles (Cf. notre article plus bas), il y a de quoi s’interpeller. Mais que faire ?...
Aux Défis Ruraux, tel monsieur Jourdain, nous faisons de la lutte contre le réchauffement climatique sans le savoir… Accompagner une transition douce mais continue vers des systèmes herbagers et/ou économes en intrants, c'est déjà (chiffres à l'appui) lutter activement pour la réduction des gaz à effet de serre. Soutenir des agriculteurs dans la plantation de haies, c'est aussi réduire son impact carbone…
Et individuellement, chacun d'entre nous a matière à se prendre pour monsieur Jourdain : dans sa cuisine, dans sa ferme, dans son labo de transformation...
Alors, aux actes, citoyens !

Sylvie Claes, présidente

Pour mieux se connaître

>>> Rencontre avec la FR-CIVAM Basse-Normandie
En prévision de la fusion des 2 Normandies, les administrateurs et la directrice des Défis Ruraux ont rencontré leurs homologues de la FR-CIVAM Basse-Normandie. L'occasion de découvrir le fonctionnement de nos voisins et collègues CIVAM...
Constat est fait que nous partageons un véritable socle de valeurs communes !
L'objectif de cette première rencontre était d'initier un travail d'information croisée qui nous permettra, à termes, de coordonner certaines de nos actions communes sur l'ensemble du futur territoire normand.

>>> Déménagement provisoire : Les Défis, victimes de leurs bonnes actions !

A force de battre la campagne pour convertir des collectivités rurales au chauffage au bois, nous avons fini par convaincre notre propre commune !
Locataires dans les locaux de la mairie d'Allouville-Bellefosse, nous bénéficierons très prochainement, comme tout le complexe associatif et scolaire communal, d'un chauffage aux ressources locales et renouvelables. Mais, en attendant, il faut se soumettre à l'exercice de relooking imposé à tout prétendant au chauffage à bois : repenser l'isolation complète des bâtiments pour éviter de jeter le chauffage (même à bois !) par les fenêtres !
De décembre à mars, les salariés des Défis Ruraux travailleront donc dans des préfabriqués situés sur le parking de la mairie. Rien ne change donc (ou presque) pour nous écrire ou venir nous rencontrer.
En attendant, ce n'est qu'un passage un peu difficile et précaire pour dire ensuite fièrement : « aux Défis aussi, on est chauffé au bois ! »

L'actu des Défis

CIRCUITS COURTS

>>> Chevreau cherche filière...

Dans les élevages laitiers, la question de la valorisation des animaux mâles se posent souvent. En Haute-Normandie, un groupe d'une douzaine d'éleveurs de chèvres s'est constitué pour imaginer une alternative à la filière traditionnelle de valorisation des chevreaux mâles jugées peu favorable à l'éleveur sur le plan financier et critiquables en termes de bien-être animal. Dans notre région où l'activité caprine est encore peu développée, il n'existe aucune filière locale pour l'abattage des chevreaux et la transformation de la viande…
Depuis le début de l'année, les éleveurs caprins ont pu, accompagnés par Interbio et les Défis Ruraux, découvrir les filières mises en place dans d'autres régions, visiter des ateliers d'abattage et de transformation, budgéter les différentes solutions envisageables et mettre en place un outil de mutualisation des périodes d'abattages pour bénéficier d'une offre tarifaire de groupe.
Les premiers pâtés ont été commercialisés cet automne, fraîchement sortis d'un atelier de transformation régional. Prochain RDV : en janvier 2016 pour faire le bilan de ces premières commercialisations et réfléchir à de nouvelles perspectives d'organisation de la filière.

Contact : Stéphanie Heuzé

DE FERME EN FERME

>>> de Ferme en Ferme, la suite : une deuxième année réussie
Fermes en débatEn juillet et octobre, nous proposions notre seconde édition de « Vous avez dit culture(s) ? » et « Fermes en débat », l'occasion de croiser, sur les fermes, de nouveaux publics, de nouvelles synergies possibles… Rendez-vous artistiques estivaux et débats de l'automne ont, à eux deux, réuni près de 500 personnes sur 9 fermes. A renouveler donc !

Contact : Fanny Dupont

S'INSTALLER EN AGRICULTURE

>>> Pour des territoires ruraux vivants en Normandie !

En partenariat avec la Fédération Nationale des CIVAM et Caux Vallée de Seine, les Défis Ruraux organisent le 14 décembre une journée d’échange sur les dynamiques de territoire
Cette journée répond à plusieurs enjeux :

  • Développer économiquement culturellement, socialement et "environnementalement" les territoires.
  • Créer une coopération multi partenariale sur les territoires, développer le nombre de projets et la qualité des projets.
  • Favoriser une meilleure adéquation entre besoins des  territoires et les envies des porteurs de projets. .

Pour cela, la journée s'attachera à :

  • Réfléchir avec les territoires présents aux besoins de chacun en termes de dynamisation
  • Présenter des démarches éprouvées et identifiées par le réseau CIVAM/AFIP afin de dynamiser les territoires par l’emploi et les projets.

Nous attendons nombreux tous les élus et salariés de collectivité ainsi que les accompagnateurs de porteurs de projet pour cette journée collaborative qui devrait être riche de réflexions. 

Contact : Lison Demunck

 

>>> Une couveuse pour accompagner les maraîchers

maraîcherInitié depuis quelques temps, le projet de couveuse maraîchère de la CODAH a vu le jour. Situé à Octeville-sur-Mer, le site accueillera 3 porteurs de projet souhaitant s’installer comme maraîcher en Agriculture Biologique. L’un d’entre eux, Gurvan Lucas, réfléchit depuis longtemps à cette installation. Chaque porteur de projet bénéficie d’un accompagnement technique, économique et commercial. L’accompagnement économique est, entre autre, dispensé par les Défis Ruraux qui abordent également d’autres aspects de l’installation  : statut juridique, MSA, fiscalité... Les futurs maraîchers le savent bien : c’est un métier difficile et prenant mais qu’importe tant que la passion est présente !
Il reste encore des places pour quelques maraîchers en herbe (contactez Anne-Sophie Pointe, de la Couveuse de Normandie : 02 33 88 46 16).

PRODUIRE AUTREMENT

>>> Réduire ses charges phytos en colza : des pistes prometteuses...

démo colzaGagner en technicité pour réduire ses charges en colza, c'est l'objectif qui a réuni une trentaine d'agriculteurs le 28 octobre dernier, autour de 4 parcelles suivies par les Défis Ruraux, le CER France et la Chambre d'agriculture 76.
Association à différentes légumineuses, binage, mélange de variétés, travail du sol, modalités de semis, fertilisation, gestion des altises et limaces, désherbage, place dans la rotation... autant de thèmes qui ont été abordés au cours des échanges ! Les agriculteurs présents ont partagé leurs expériences, dans des contextes plus ou moins proches (certains sont venus de l'Eure et du Calvados) et ont pu discuter des résultats observés sur le terrain. Bref, une journée conviviale, dont chacun est reparti enrichi de bonnes idées pour essayer de nouvelles techniques ou ajuster son système.
Le groupe EcoPhyto des Défis Ruraux se réunira en fin d'année, pour faire le bilan 2015, préparer l'année 2016 et accueillir les agriculteurs qui souhaiteraient rejoindre le groupe. Au programme 2016, nous travaillerons sous diverses formes (tours de plaine, formations, etc.) la fertilité des sols, les choix de couverts végétaux, l'introduction de désherbage mécanique, la fertilisation et les maladies du blé... Si certaines de ces thématiques vous intéressent, n'hésitez pas à nous contacter.

Contact : Thomas Roland

>>> Un projet collectif pour des haies en pays de Caux

HaieLundi 2 novembre, quelques-uns de nos agriculteurs vedettes du pays de Caux lançaient une campagne de financement participatif d'envergure nationale. Il faut dire que leur projet mérite les honneurs nationales et a de quoi charmer…
A Bréauté et alentours, un groupe d'agriculteurs a eu la folle – et bonne – idée de (re)planter des haies : 10 km à l'horizon 2020. L'idée étant d'allier les atouts écologiques de la haie (biodiversité, lutte contre l'érosion…) à des objectifs économiques. L'entretien régulier de ces haies servirait en effet à approvisionner une chaudière à bois déchiqueté qui, elle-même, chaufferait un séchoir pour plantes médicinales bio (produites par une dizaine d'agriculteurs sur le territoire). Les agriculteurs ne comptent pas en rester là puisqu'ils prévoient de solliciter les bonnes volontés pour des chantiers participatifs qui donneront tout leur sens à l'intérêt collectif de ces haies. A quand un paysage brayon en pays de Caux ?! Nous n'en sommes pas là ! Mais cette médiatisation d'un projet exemplaire peut nous laisser entrevoir de nouvelles pistes de travail.
Une formation est prévue en décembre pour former les agriculteurs à la plantation de haies pour la biodiversité et la production de biomasse (choix des essences, entretien, etc.) Elle sera ouverte à des agriculteurs extérieurs à ce groupe pré-formé.
Dans ce beau projet, les Défis Ruraux jouent le rôle d'animateur de groupe : ils ont aidé aux recherches de financement, à la structuration du projet, du budget, l'émergence des besoins en formation, etc. Au sein de notre équipe salariée, l'expertise en projets collectifs prend forme : déjà un magasin collectif et deux ateliers de transformation collective ont été soutenu par les Défis Ruraux...

Contact : Coralie Henke

>>> La Wallonie : terre d'inspiration
Voyage en WallonieEn septembre dernier, les conseillers élevage des Défis Ruraux et du GRAB HN ont accompagné une quinzaine d'éleveurs à la découverte des systèmes herbagers belges. Ces deux jours, à silloner les chemins d'une région traditionnellement tournée vers l'élevage, ont été l'occasion de visiter quatre fermes laitières aux stratégies bien différentes. Qu'elles aient fait le choix des robots de traite, du 100 % herbe ou de l'agriculture biologique, elles ont cependant toutes fait du pâturage un élément clé de leur réussite. Une démonstration de plus, s'il en fallait une, que les prairies peuvent trouver leur place dans tous les systèmes d'élevage.
Retrouvez tout le détail technique des fermes rencontrées sur le dernier Panse Bête.

Contact : Bertrand Farrié

>>> Agriculture et changement climatique

En cette période de COP 21 à Paris, les événements se multiplient autour de la lutte contre le changement climatique et l'agriculture n'est pas en reste puisque le 3e séminaire régional sur l'agro-écologie organisé par la DRAFF le 8 octobre 2015 portait sur le thème « Agriculture, forêt et changement climatique ».
Une introduction très claire du CGAAER posait les enjeux à travers les résultats d'un rapport réalisé pour le compte du ministère de l'agriculture.
On y apprend que les émissions du secteur agricole en France représentent 101,1 Mt CO2 eq / an, soit 20 % des émissions françaises de GES*, se répartissant de la façon suivante :

  • 50 % de N2O : par exemple pour la fertilisation
  • 40 % de CH4 : par exemple dans l'élevage
  • 10 % de CO2 : par exemple en énergie, pour la mécanisation

Outre les acteurs de la forêt, 3 acteurs agricoles présentaient les résultats de leurs travaux sur le sujet. Lire la suite

* Gaz à effet de serre

Contact : Denis Hernandez

>>> Ces nouvelles aides régionales pourraient vous intéresser

La Région Haute-Normandie propose de nouveaux dispositifs pour :
1 - Favoriser le maintien des systèmes herbagers et des élevages mixtes normands :

  • aide aux aménagements de prairies pour favoriser l’accessibilité des animaux aux parcelles. Plus d'infos ici
  • aide à la normandisation du cheptel. Plus d'infos ici

Renseignements : Madeline NICOLAS – 02.32.76.86.10 - madeline.nicolas@hautenormandie.fr

2 - Favoriser l'installation et la transmission des exploitations agricoles notamment hors cadre familial. Plus d'infos ici

  • contrat de parrainage en agriculture,
  • aide à la location de la maison d’habitation et/ou des bâtiments d’exploitation,
  • aide à la location des terres agricoles.

Renseignements : Julie LEBER - 02.35.52.23.27 - julie.leber@hautenormandie.fr

Contact : Stéphane Troche

AGRICULTURE & TERRITOIRES

>>> A Saint-Valery, on s'approvisionne localement
restauration collective

Tout au long de l'année, nous avons accompagné la commune de Saint-Valery-en-Caux, désireuse d'introduire des produits locaux durables dans sa restauration scolaire (380 repas servis par jour)
Après un état des lieux concerté (unité de production, achats, fonctionnement…), nous avons, dans l'urgence du renouvellement du marché public de denrées alimentaires, travaillé à l'introduction de critères offrant aux producteurs locaux engagés dans une agriculture de qualité plus de possibilités de pouvoir répondre à cet appel d'offre. Ces dispositifs étant trop souvent hermétiques aux petits acteurs locaux... Ainsi des critères concernant les indices de traitement phytosanitaires et l'absence d'OGM ont été ajoutés. Lire la suite

Contact : Stéphanie Heuzé

>>> Les élus ont visité des chaufferies communales, cet automne

Visite de chaudièresLes Défis Ruraux en partenariat avec l'agglomération de Dieppe-Maritime et le Conseil Départemental de Seine-Maritime proposaient, le 4 novembre, un après-midi de visites et de rencontres sur le sujet du chauffage collectif au bois.
Cette rencontre a attiré une quinzaine de personnes. Principalement des élus des communes de Grèges, Ancourt, Varengeville et Bouville en réflexion sur des projets similaires.
La première visite avait lieu à la nouvelle école de Longueville-sur-Scie au sein de laquelle une chaudière à bois déchiqueté de 100 Kw a été installée en sous-sol associée à un silo enterré et carrossable de 50 m³. Cette chaudière qui vient d'être mise en service chauffera à terme 5 bâtiments pour une surface de près de 3000 m². Ce projet en plus de la rénovation thermique des bâtiments anciens permettra à la commune de faire d'importantes économies dans ses charges de fonctionnement. Lire la suite

Contact : Denis Hernandez

>>> 6 chaudières collectives mises en service en 2015

ChaudièreLongueville-Sur-Scie. Chaudière bois déchiqueté 100 kW sur groupe scolaire, crèche, logements et salle polyvalente (2700 m²). Budget chaudière et chaufferie : 500 000 €. Fournisseur de bois bocager : Philippe Dilard.
Allouville-Bellefosse. Chaudière bois déchiqueté 100 kW sur groupe scolaire, mairie et locaux associatifs. Surface totale 2140 m². Budget 350 000 €. Fournisseur : Environnement et forêt.
Dampierre-en-Bray. Chaudière granulés Okofen 32 kW pour nouvelle école. Surface chauffée : 500 m². Prolongement réseau possible avec chaudière en cascade.
Saint-Saëns. Chaudière granulés 105 kW Hoval pour groupe scolaire, théâtre et salle inter-âge (1380 m²).
La Mailleraye-sur-Seine. Chaudière granulés 130 kW pour groupe scolaire et logement (1700 m²).
Neuville-Ferrière. Chaudière granulés 56 kW pour école neuve et garderie du SIVOS (500 m²). Prolongement du réseau possible pour chauffer la mairie.

Contact : Denis Hernandez

La presse en parle

  • journauxDes nouvelles de la filière bois bocager normande, dans la lettre du RAD.
  • Un article bien documenté sur notre expertise en accompagnement des cantines de collectivités, dans le Courrier Cauchois.
  • Constat alarmant sur la qualité des eaux en Haute-Normandie et une réflexion sur les techniques d'animation agricole, dans le Paris Normandie.
  • Chronique familiale d'une révolution herbagère chez les Delahais, dans la lettre du RAD.

On vous aura prévenu !paturagendaOn vous aura prévenu !

Commandez votre pâtur'agenda. Le Pâtur'agenda 2016 et le planning de pâturage 2016 viennent d'être publiés. Plus d'infos ici
L’édition 2016 contient de nouvelles indications concernant le pâturage en ovins, en caprins, les clôtures, les différentes mesures des hauteurs d’herbe…
Vous pouvez le commander auprès de Coralie.

AgendaL'agenda des Défis

 

Jeudi 26 novembre 14h, la Trinité-du-Mont, Bois-Himont puis Allouville-Bellefosse : Visite de petites chaufferies collectives, organisée en partenariat entre la CODAH, Caux-Estuaire et les Défis Ruraux. Programme détaillé ici

11 décembre : journée en partenariat avec CODAH et la chambre d'Agriculture sur la production et la valorisation du bois énergie dans les exploitations agricoles (Gainneville, Saint-Vigor d'Ymonville)

14 décembre, Journée d'échange "Pour des territoires ruraux vivants en Normandie !" à Lillebonne

15 décembre, Formation "Pour une ration hivernale efficace en bovin lait" en pays de Caux

17 décembre, Formation "Planter et entretenir des haies : production d'énergie et biodiversité" en pays de Caux

25 janvier - 24 mai 2016 Formation "Aromathérapie en élevage laitier", niveau débutant

23 et 24 février 2016 Formation « Préparer son départ en retraite et transmettre sa ferme »

Copyright photos : R. Lemonnier, Défis Ruraux,Fotolia.com.
.

Cliquez ici pour vous désabonner de la newsletter


L'actu des Défis Ruraux